Choisissez un continent et un pays pour afficher la galerie correspondante  
Thailande

J'y ai pêché 4 jours et pris 107 poissons, "Pla Buk"et Pla Sawaî" confondus,grâce il faut le préciser, à l'assistance permanente et très compétente de notre hôte Jean-François Hélias de Fishing Adventure, et de son guide Kik.
A poissons nouveaux,techniques nouvelles; Ici l'on pêche le silure au ressort amorçoir suspendu à un flotteur, étonnant mais efficace en employant la mixture secrète de notre guide. Pour la carpe, ressort amorçoir posé au fond, garni de farine d'écorce de riz,et sur l'hameçon, une bille de polystyréne!
"Pirarucus" et "Shados" se pêchent eux au vif, mais ne détestent pas le foie de poulet!
On pêche a poste depuis un bungalow flottant, deux cannes sont autorisées (ou plus avec supplément), l'une étant réservée aux silures,et l'autre au "tout venant".
A noter que ce plan d'eau trés populaire en Thailande, est en passe d'acquérir une dimension internationale, puisqu' Anglais, Hollandais ,Belges ,Allemands, Américains et Français fréquentent désormais assidûment ces berges.
Cap ensuite sur Kaolem, un barrage situé à 380km au nord-ouest de Bangkok, et a 18km de la frontière Birmane. Construit il y a 18 ans,c'est la plus sauvage, la plus belle et la plus intéressante des destinations. Ici le territoire de pêche s'étend sur 60km d'eau cristalline. Alimenté par 3 rivières, avec de nombreux arbres immergés et une végétation aquatique dense, c'est le domaine du "Shado" plus connu sous le nom de "Giant Snakehead" (record du lac 22kg). Une pêche très physique à la recherche d'un poisson qui n'est pas sans rappeler le peacock bass, de part son comportement agressif et la violence de ses attaques.
Hors saison comme ce fut le cas pour moi, c'est une pêche assez difficile, car le poisson ne prend que rarement un leurre si il n'est pas présenté avec précision lors de la "montée" qu' il effectue pour s'oxygéner.
En revanche ,en Mars Avril Mai et mi-Juin,il devient très agressif, et les eaux en principe basses a cette époque de l'année,favorisent sa localisation et sa capture. C'est d'ailleurs à cette période que les grosses femelles escortent leurs progénitures,et deviennent de ce fait beaucoup plus vulnérables.
Quant à l'organisation,il faut souligner que les bateaux sont modernes, spacieux et fortement motorisés, que l'accueil,la nourriture et l'hébergement sont au-delà de ce que l'on peut imaginer. Pour revenir aux poissons, on trouve aussi en général une bonne densité de "jungle perch"(record 8kg) dont les chasses en bancs compacts sont impressionnantes, et la présence aussi, mais trés rare d'un silure:le"Pla Krao"qui peut dépasser les 50kg,et qui se rassemblent dans les fosses en queue de barrage de novembre a février. Et puis des carpes,tilapias et bien d'autres espèces, bref de quoi remplir les journées, et de faire de ce séjour en Thaïlande,un séjour de pêche inoubliable.


Mai 2001

Accueil Galeries Liens Reportages News Mercredi 14 Novembre 2018   
Copyright © 2018 Fisherman Globetrotter - Tous droits réservés.
 
Actuellement 1 connecté(s) - Nombre de visites: