Choisissez un continent et un pays pour afficher la galerie correspondante  
Silure aux leurres à Menquinenza.

Dés mon arrivée Marc m'accueille, nous dinons ensemble et parlons pêche bien évidemment. Rendez vous est fixé demain matin a 8h, je suis là pour cinq jours.
Petit déjeuné puis départ, nous descendons l'Ebre ou nous pêcherons des secteurs encombrés de bois morts,et de gros herbiers. Ayant toujours pêché le silure dans les fosses,a tort sans doute, j'imagine
mal ce gros poisson sur des hauts fonds.
Sur le premier poste, malgré le vent naissant, mon guide s'efforce de
maintenir le bateau sur place. Il est indéniable qu'il veut que j'insiste sur cet endroit, ce que je fais. Deux, trois lancés et c'est l'attaque. Ma ligne parait bloquée, mais ça bouge avec puissance, le poisson tourne sur place malgré la proximité des grands fonds. Marc pense qu'il est harponné par la queue; possible
compte tenu de sa lourdeur. Une demi heure que je bagarre au milieu des arbres immergés, j'ai peur qu'il ne trouve refuge dans cette multitude d'obstacles, qu'il ne se décroche ou simplement me casse.
A force de "pomper",ma ligne remonte habillée de mucus,c'est sur il
n'est pas loin. Ça y est nous l'apercevons le leurre est bien dans sa gueule, et il est gros ce premier poisson.
Marc m'assure qu'il fait plus de 2m, il repart en puissance, et je suis de nouveau ses évolutions par l'intermédiaire de ma ligne qui
tranche la surface de la rivière.
Mes craintes de le perdre reviennent, toujours la hantise du décrochage,c'est mon premier silure au leurre, et de plus si je l'attrape, mon record personnel.
Après quelques nouvelles et interminables minutes, il refait surface
et cette fois, j'arrive a le manœuvrer. Il faut dire que mon matériel
est limite pour ce genre de pêche: canne casting 7 pieds puissance
56g, et petit tambour tournant ABU 4601 C4...mais ce choix ne fait
qu'accentuer mon plaisir...C'est bon Marc! il vient prépares toi.
Le guide met son gant et en bon professionnel assure la prise du
poisson. Nous l' encordons, ça y est il est pris! Nos regards se croisent et expriment la satisfaction, 1h30 de pêche au total auront
suffit a réaliser mon désir un prendre un silure au leurre, et quel
poisson : 2,10m tout de même!
Je mets plusieurs minutes a réaliser, même ma canne n'en revient pas
c'est sa première sortie, et son premier poisson.
Combien d'autres émotions me réserve t elle ?
Bien entendu après la séance photos, ce magnifique poisson retrouvera
indemne son habitat. Grâce à Marc Dupuy, je prendrai et relâcherai au
cours de la semaine, 10 poissons au leurre de plus de 2m, le plus
gros au quatrième jour mesurera 2,23m, au terme d'un épique combat après avoir cassé une de mes cannes au cours d' un affrontement de plus d'une heure sur la poignée restante et quelques centimètres de
fibre supportant le premier anneau.
Une semaine inoubliable que j'aimerai revivre dans cet endroit magique malheureusement trop célèbre.
N'allez tout de même pas croire que ces poissons sont légion et
faciles a pêcher. On peut raisonnablement espérer prendre 1 ou 2
poisson par jour, voire 0, surtout si le vent est de la partie.
Patience et écharnement sont les clefs de la réussite de cette pêche
hors du commun.Le silure au leurre reste un challenge, une autre approche de ce fascinant poisson.
Pour ma part, j'ai eu beaucoup de chance, la chance de pêcher avec Marc !

Mai 2002

Accueil Galeries Liens Reportages News Samedi 26 Mai 2018   
Copyright © 2018 Fisherman Globetrotter - Tous droits réservés.
 
Actuellement 1 connecté(s) - Nombre de visites: